Dix conseils pour préparer vos vacances 

Par Corine Moriou www.lentreprise.lexpress.fr

Avant de déambuler sur une plage des îles grecques en short Hugo Boss et tongs Oxbow, votre I Pone collé à l’oreille pour savoir « si tout va bien au bureau », vous devez vous organiser pour ne pas rater vos vacances supposées être « le meilleur moment de l’année ». 

n°1 Que vous soyez multi-divorcé, célibataire invétéré, veuf éploré ou papa poule d’une famille recomposée de neuf enfants, il vous faut programmer vos vacances au moins plusieurs mois ou semaines à l’avance. L’absence de projet trois jours avant le départ fait grimper le stress de manière considérable. D’autant qu’en juillet et août - la période préférée des patrons pour larguer les amarres – les belles destinations ont été prises d’assaut et les prix des vols atteignent des sommets.

n°2 Déléguez les dossiers importants à votre numéro deux qui ne part pas en même temps que vous. L’année prochaine, ce sera lui en juillet et vous en août. Prévoyez une réunion de cadrage au moins trois jours avant votre départ. N’oubliez pas le petit mot d’encouragement pour une permanence assurée dans la joie et la bonne humeur !  

n°3 Faites le point avec vos collaborateurs les plus proches afin qu’ils ne se tournent pas les pouces en votre absence faute de dossiers à traiter et de directives précises.  

n°4 Précisez à toute l’équipe que l’on ne peut vous joindre sur votre portable ou tout autre numéro de téléphone. C’est votre adjoint direct qui gère les grosses catastrophes … et vous en parle s’il y a vraiment le feu. 

n°5 Bien entendu, vous avez activé votre agent automatique d’absence afin que vos interlocuteurs se doutent que si vous ne répondez pas aux e-mails, c’est que vous êtes redevenu un « petit monsieur anonyme » en maillot de bain, à nouveau mari et papa à plein temps. Les châteaux de sable monopolisent toute votre attention. 

n°6 Calmez le jeu des rendez-vous. Quinze jours avant le jour J, évitez les déjeuners d’affaires et les soirées professionnelles. N’allez qu’à l’essentiel. Vous devez vous réadapter progressivement à un rythme plus lent avec un agenda moins surchargé. Bref, vous désintoxiquer d’un mode de vie effréné afin de vous reconnecter à votre « moi profond ».   

n°7 Rédigez deux« to-do list », l’une professionnelle, l’autre personnelle. Ainsi vous n’oublierez pas de rappeler « le gros client potentiel chinois » et votre passeport, une fois arrivé à l’aéroport. 

n°8 Rangez votre bureau. C’est une façon de mettre de l’ordre dans votre tête… et de vider votre mental de choses inutiles. A votre retour, vous serez ravi de retrouver un environnement harmonieux. 

n°9 Prenez une demi-journée de repos avant le départ. Bosser jusqu’à 21 heures au bureau et commencer à faire sa valise à 23 heures, cela n’est pas digne de vous. Si vous êtes le boss, vous devez savoir gérer votre temps et montrer l’exemple à votre équipe. 

n°10 Respirez profondément, souriez. Vous êtes installé dans un transat. Le panorama est magnifique. N’oubliez pas ce que disait Gérard Blitz, cofondateur du Club Med dans les années 50 : «  Ce ne sont pas LES VACANCES qui comptent, mais LA VACANCE d’esprit, l’état de liberté intérieur. » Pour les sous doués de la Bulle, certains clubs organisent des ateliers sur le thème « Apprendre à ne rien faire ». 



SURVIVRE A LA DOMOTIQUE DE VOTRE CHAMBRE D’HOTEL EN CINQ ETAPES

Par Corine Moriou www.lentreprise.lexpress.fr

Un hôtel design et tendance est par définition high-tech et intelligent. Et c’est là que cela se gâte, car vous découvrez que vous n’êtes pas INTELLIGENT… en dépit d’un bac +10. Vous pestez contre les trois stores qui s’entêtent à se fermer et la lumière de la penderie qui ne s’éteint jamais. Comble de l’inconfort dans cet établissement cinq étoiles, vous ne trouvez pas la touche du téléphone qui permet d’appeler le standard. Aucun mode d’emploi à l’horizon. Assurément, le personnel n’aime pas être dérangé. Drapé dans votre robe de chambre, vous sortez dans la nuit noire pour intercepter une voiturette. Complètement zombie, vous débarquez furibard à la réception. Nos conseils pour éviter ce mauvais plan.

n°1  Lorsque vous arrivez dans un hôtel, faites vous systématiquement accompagné par le bagagiste jusqu’à votre chambre. 

n°2  Demandez lui calmement de vous montrer comment fonctionne l’éclairage, l’air conditionné, la télévision… Les touches sont actionnées à partir de la console cachée dans le tiroir de votre table de nuit. Il fallait le deviner ! 

n°3  Vous n’avez toujours pas compris les manip de la « Light scène ». Faites répéter et refaites l’exercice. C’est pigé ? Ouf…

n°4  Gratifiez le bagagiste d’un billet. Une leçon de domotique pour les nuls, ça le vaut bien. 

n°5  Assurez vous que vos confères ont passé une sale nuit, car ils ont voulu se débrouiller seuls. A voir leur mine déconfite, vous démarrez la journée avec un net avantage sur eux.