Retour au listing

COVID-19 - Actualités & Informations

La situation du Coronavirus fait l'objet d'une importante couverture médiatique. Comme il s'agit d'une préoccupation constante, nous avons résumé les informations clés ci-dessous. Veuillez-vous référer à cette page pour retrouver les mises à jour des informations.

Pour toute demande d'information complémentaire, vous pouvez contacter votre conseiller voyages Frequent Flyer Travel Paris - Reed & Mackay France dédié

Mise à jour : 25/05/2020

Les compagnies aériennes et autres organismes du secteur fournissent une grande variété d'informations.

Vous trouverez ci-dessous quelques liens vers les principaux fournisseurs et autres parties concernées.

Compagnies Aériennes

Divers
 

Mise à jour : 30/04/2020 - La France entre dans son 45è jour de confinement

Confinée depuis plusieurs semaines, le pays poursuit ses mesures pour enrayer l'épidémie. Le confinement se poursuivra jusqu'au 11 mai au moins.

Alors que le premier ministre Edouard Philippe a présenté à l'Assemblée Nationale, mardi 28 avril, le plan de déconfinement du gouvernement, Aéroports de Paris se prépare de son côté au déconfinement, et à accueillir à nouveaux des passagers. 

Une note remise à Augustin de Romanet, président d'ADP, et consultée par Le Point, se nourrit d'une analyse comparative menée dans 32 aéroports dans le monde, de pistes de réflexion d'Air France et de suggestions de ses sous-traitants afin d'imaginer un plan de déconfinement réussi et "recréer la confiance". 

Parmi les mesures phares envisagées à court terme et révélées par Le Point :

Au départ :

  • mise en place d'une attestation de déplacement aérien. Il s'agirait d'une déclaration sur l'honneur de ne pas présenter de symptômes en attendant la présentation d'un résultat de test négatif au Covid-19 ;
  • contrôle de température à distance pour certaines destinations ;
  • port du masque obligatoire dès l'entrée dans le terminal avec la possibilité d'en acquérir dans les pharmacies ou via des distributeurs automatiques ;
  • installation de plaques de plexiglas à chaque endroit fixe où existe une interaction humaine avec un passager ;
  • neutralisation d'un siège sur deux dans les zones d'attente ;
  • appel par petits groupes ou de manière personnalisée afin d'éviter les attroupements à l'embarquement grâce à l'usage d'un QR Code sur smartphone ;
  • fermeture des lieux collectifs non indispensables au fonctionnement de l'aéroport : salles de culte, salle fumeurs, aires de jeux, nurseries. 

À l'arrivée :

  • contrôle de température systématique via des caméras thermiques suivi d'un dispositif de test rapide pour la levée des doutes ;
  • instauration d'une fiche de déclaration de résidence pour assurer la traçabilité.

Ces deux mesures relèvent de l'État français. En cas de test positif, l'Etat aura à décider de la mise en quarantaine ou du transfert à l'hôpital du malade. 

Le Point révèle également que dans sa note, Aéroports de Paris estime que "le trafic aérien ne pourra reprendre que si les passagers bénéficient d'un habeas corpus sanitaire, c'est-à-dire la garantie de ne pas être mis en quatorzaine de façon arbitraire" à leur arrivée à destination. Une coordination européenne et mondiale est donc préconisée. 


Une attestation obligatoire pour rentrer sur le territoire français

Cette attestation de déplacement international devra être présenté aux transporteurs avant l’embarquement ainsi que lors des contrôles d’arrivée.

Selon le ministère, il existe 3 attestations différentes disponibles : pour un voyage depuis l’étranger vers la France métropolitaine, pour un déplacement depuis l’étranger vers une collectivité d’outre-mer, mais aussi pour un déplacement de la France métropolitaine vers les outre-mer. Attestation de déplacement et de voyage

AERIEN

Air France ne doit plus vendre de billets entre Paris et une ville française située à moins de 2h30 en TGV
En contrepartie d’une aide record de 7 milliards d’euros apportée par l’Etat pour l’aider à faire face à la crise sanitaire, la compagnie nationale « devra faire des efforts », a indiqué ce mercredi Bruno Le Maire, lors de son audition par la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale.

Une telle contrainte va obliger Air France à ne plus vendre de billets entre Paris (Roissy ou Orly) et Rennes, Nantes, Bordeaux et Lyon. Seuls les passagers utilisant ces vols intérieurs pour se rendre ensuite ailleurs en Europe ou dans le reste du monde, y compris l’outremer, pourraient être acheminés depuis ces quatre villes vers l’aéroport où ils prendront leur correspondance.

Port d'un masque ou d'une protection désormais obligatoire sur les vols de Lufthansa Group 
Le groupe allemand rend le port du masque obligatoire à partir du 4 mai pour tous les passagers de ses compagnies aériennes Lufthansa, Brussels Airlines, SWISS, Eurowings et Austrian Airlines, même si le redémarrage des vols réguliers n’est toujours pas programmé. 

Les masques s’installent chez les compagnies américaines 
Le port de masque sera obligatoire pour les passagers dès le 4 mai sur les vols de la compagnie aérienne low cost JetBlue Airways, tandis qu’American Airlines et United Airlines ne l’imposent qu’à leur personnel de cabine – mais en distribuent gratuitement aux clients 

Argentine - Interdiction des vols commerciaux internationaux et nationaux jusqu'au 1er septembre
Le gouvernement a déclaré qu'il se concentrerait sur le retour des ressortissants argentins à l'étranger au cours des prochains jours ; prolongation de la fermeture des frontières, y compris des aéroports, des ports et des frontières terrestres ; prolongation du confinement jusqu'au 10 mai.

Mise à jour : 24/03/2020

Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé de nouvelles restrictions pour lutter contre l'épidémie, lundi 23 mars sur TF1. L'activité physique est limitée à une heure et dans un rayon de 1 km, les marchés seront fermés à l'exception de certaines dérogations, et les déplacements pour motifs de santé ne seront autorisés que sur convocations médicales ou pour raison urgentes. Le montant des amendes est relevé jusqu'à 1 500 euros.

A partir de ce mardi 24 mars, par souci de respect du confinement, le gouvernement augmente les amendes : elles étaient de 135 €, elles passent à 375 € et même 1.500 € en cas de récidive.

« Pour que chacun puisse prendre sa part de cette mobilisation générale » le gouvernement annonce, ce lundi, un dispositif qui s’appuie sur une plateforme en ligne, jeveuxaider.gouv.fr. Il s'agit d’une « réserve civique » permettant aux citoyens de se mobiliser dans le cadre de la crise du coronavirus. Ce dispositif encourage les Français à « donner de leur temps pour que les plus démunis et les plus vulnérables ne soient pas les premières victimes de cette crise », précise le gouvernement dans un communiqué.

Air France rapatrie en long-courrier
La compagnie aérienne Air France a prévu ces prochains jours au moins sept rotations spéciales vers l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Amérique du Sud, afin de rapatrier les Français coincés sur place par la pandémie de Covid-19. 

La Chine entrouvre ses frontières 
La Chine se relève peu à peu de la crise du coronavirus et le pays ouvre ses frontières sous conditions. On peut désormais se rendre à Pékin à condition de faire une escale dans un autre aéroport chinois au préalable.

L'aéroport de Biarritz ferme ses pistes et ses portes
Face à ce manque d'activité, le Syndicat Mixte d’Aéroport de Biarritz-Pays Basque a décidé de fermer l’aéroport, à partir du lundi 23 mars 2020 et ce jusqu'à nouvel ordre. L’aéroport de Biarritz-Pays Basque reste cependant opérationnel et ouvert à la circulation aérienne publique pour toute opération d’urgence ainsi que les vols privés. En attendant, le seul vol qui restait ouvert à la réservation, le Biarritz-Paris sera délocalisé à Pau. 

L’aéroport de Lille fermé 
L’aéroport de Lille-Lesquin a fermé ses portes dimanche, en raison de la pandémie de Covid-19.

Les voyages d’agrément interdits entre la Métropole et l’Outre-mer à partir depuis lundi minuit 
Les voyages d’agrément entre la Métropole et les départements et collectivités d’Outre-Mer seront interdits à partir de lundi minuit et jusqu’au 15 avril, selon un arrêté publié aujourd’hui au Journal Officiel. A compter de ce lundi soir, minuit, seuls les passagers munis d’une dérogation peuvent embarquer sur un vol entre l’Hexagone et l’Outre-Mer, et ce au moins jusqu’au 15 avril. Seuls ceux disposant d’une dérogation peuvent embarquer à bord des vols restants, soit pour des motifs « impérieux d’ordre personnel ou familial », de « santé relevant de l’urgence » ou « professionnel ne pouvant être différé ». Les vols inter-îles sont également réservés à ceux qui disposent d’une dérogation.
Les territoires d’Outre-mer concernés par l’interdiction sont la Martinique, Mayotte, la Guadeloupe, la Guyane, La Réunion, Saint Martin et Saint-Barthélemy.

Mise à jour : 20/03/2020

Retrouver les infos en bref

Roissy et Orly ferment plusieurs terminaux
Le gouvernement français a annoncé la nécessité de réduire les transports longue distance au strict nécessaire. Les aéroports de Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly restent ouverts. Cependant, certains terminaux seront temporairement fermés et conduisent à réorganiser les opérations de certaines compagnies aériennes.

Aéroports de Paris annonce la fermeture d’ORLY 2 dès le 17 mars au soir (23h30) jusqu’à nouvel ordre.  

EasyJet :  vols opérés depuis Paris-Orly – ORLY 1 – Portes A

Air Europa :  vols opérés depuis Paris-Orly – ORLY 1 – Portes A

Pegasus Airlines :  vols opérés depuis Paris-Orly – ORLY 4 

Sont ensuite programmées, les fermetures des terminaux S4 et 2G à Roissy d’ici la fin de la semaine.

D’autre part, tous les commerces non essentiels présents à Paris-CDG et Paris-Orly sont fermés jusqu’à nouvel ordre. Néanmoins, les boutiques Relay, les supérettes, les pharmacies et les enseignes proposant uniquement de la vente de nourriture à emporter resteront accessibles.

 

Ferroviaire

Le plan de transport va être globalement abaissé à 30 % sur les grandes lignes. IDFM, l’autorité organisatrice des transports, a demandé un plan de transport abaissé à 50 % sur Transilien.
Retrouvez chaque jour à 17h00 le trafic du lendemain sur l'Assistant SNCF et sncf.com.

Les contrôleurs sont chargés d’assurer prioritairement la sécurité dans les trains et de ne plus procéder aux contrôles.

Le nettoyage est renforcé dans les trains, notamment les poignées de porte, les barres d’appui…

Les guichets seront fermés s’il n’est pas possible de respecter les consignes de protection et de respect des distances.

La SNCF propose l'échange et le remboursement gratuits jusqu'au 30 avril 2020

 

Mise à jour : 18/03/2020

Le pays est confiné et tous les habitants sont appelés à rester chez eux. Une amende de 135 euros s’applique faute d’attestation de déplacement essentiel.

Les Belges ont été invités à rester à la maison à compter de mercredi à midi et jusqu’au 5 avril. L’Organisation mondiale de la santé a demandé aux pays européens de prendre les mesures les plus « audacieuses ». L’Australie a demandé à ses ressortissants de ne pas quitter le pays. Les Européens ont décidé de fermer les frontières extérieures de l’Union.

L’aéroport Nice Côte d’Azur regroupe toutes ses opérations au terminal 2
L’aéroport Nice Côte d’Azur regroupe toutes ses opérations au terminal 2 et ferme temporairement son terminal 1. Dans le contexte de pandémie de covid-19 et de modulation des programmes aériens, l’aéroport Nice Côte d’Azur annonce que tous les vols maintenus seront, à compter du lundi 16 mars minuit et jusqu’à nouvel ordre, opérés à partir du terminal 2. L’aéroport de Nice reste ouvert.       

L'Aéroport de Bordeaux enclenche son plan de continuité
Les vols maintenus de toutes les compagnies aériennes, hors easyJet, sont opérés à partir du Hall A jusqu'à nouvel ordre.
Les vols EasyJet restent exploités au terminal billi.

L’aéroport de Marseille ferme des terminaux
Le contexte de pandémie de Covid-19 se traduisant par une réduction drastique des programmes aériens, l’aéroport Marseille Provence regroupe toutes ses opérations au Terminal 1 Hall B, et ferme temporairement son Terminal 2 et son Terminal 1 Hall A.

 

Mise à jour : 17/03/2020

Dans son allocution télévisée du lundi 16 mars dernier, le Président de la République a pris des mesures pour réduire à leur plus strict minimum les contacts et les déplacements. Un dispositif de confinement est mis en place sur l’ensemble du territoire à compter du mardi 17 mars à 12h00, pour 15 jours minimum. Les déplacements sont interdits sauf dans certains cas et à condition d'être munis d'une attestation. 

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a invité les Français à « rester chez eux » et a indiqué que « toutes les personnes qui circuleront devront être en mesure de justifier leur déplacement ».
Tous déplacements devront être justifiés avec des "cartes professionnelles, des attestations d’employeur" et/ou un "document attestant sur l’honneur le motif du déplacement, sa destination et ses raisons".

Découvrez l'ensemble des déplacements autorisés et téléchargez l'attestation de déplacement : ici.

Environ 100 000 policiers et gendarmes seront mobilisés à travers la France pour des contrôles, qui seront effectués sur des « points de contrôles fixes » mais aussi des « points de contrôles mobiles à la fois sur les axes principaux mais aussi sur les axes secondaires ».

Le chef de l’Etat a également annoncé que les frontières à l’entrée de l’Union européenne et de l’espace Schengen seront fermées à compter du 17 mars pour 30 jours. Les ressortissants européens souhaitant un rapatriement ont été invités à se rapprocher des consulats et ambassades. Les compagnies annulant leurs vols les unes après les autres, nous vous recommandons de contacter les Consulats et Ambassades dès que possibles.

Retrouvez les coordonnées des différentes ambassades et consulats français à l'étranger : ici.

SNCF : Plan de transports assuré à 50% ce jour (mardi 17 mars 2020) et 20 à 30% à partir de mercredi 18 mars prochain. Un aller-retour minimum pour chaque destination par jour sera maintenu.

Compagnies aériennes : Découvrez le point sur la situation aérienne compagnie par compagnie : ici.

Mise à jour : 16/03/2020

Ce samedi 14 mars 2020, le Premier ministre Edouard Philippe a officiellement annoncé l'entrée de la France au stade 3 de l'épidémie de Coronavirus. Dans ce contexte, cela se traduit par la fermeture "jusqu'à nouvel ordre" de tous les commerces « non essentiels » : cafés, restaurants, cinémas… En revanche, les magasins alimentaires, pharmacies, banques, bureaux de tabac ou encore stations-essence restent ouverts et achalandés. Si « les transports urbains continueront de fonctionner », le gouvernement exhorte les Français à limiter « leurs déplacements et en particulier à éviter les déplacements interurbains ».

Aéroports : Paris et Nice ferment des terminaux : Le gouvernement français a confirmé ce weekend ce qui était déjà plus vaguement annoncé : le groupe Aéroports de Paris (ADP) fermera mercredi soir le terminal Orly 2, et « en fin de semaine » les S4 et 2G à l’aéroport Charles de Gaulle.

Roissy CDG envisage la fermeture de son terminal 3 : D’après des informations recueillies par Europe 1, l’aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle envisagerait de fermer le terminal 3 alors que la pandémie de coronavirus a provoqué la désertion des aéroports parisiens.

MAROC : Les liaisons aériennes avec la France sont coupées à partir de lundi 16 mars 2020. 

ALLEMAGNE : À partir du lundi 16 mars, fermeture des frontières avec la France, l'Autriche et la Suisse afin d’endiguer la propagation du Covid-19.

FRANCE - ALGERIE : Suspension des liaisons aériennes et maritimes entre l'Algérie et la France à partir du mardi 17 mars.

Singapour se ferme à toutes les personnes ayant voyagé en France : À Singapour, à partir du dimanche 15 mars à 23h59, toutes les personnes ayant voyagé en France, en Allemagne, en Espagne et en Italie au cours des 14 derniers jours seront interdites d’entrée et de transit, informe l'Ambassade de France à Singapour.

La Turquie a annoncé la suspension pendant plus d'un mois de ses vols avec neuf pays européens, dont la France dans le cadre de mesures visant à contenir la propagation du nouveau coronavirus sur son sol. Depuis samedi 14 mars et jusqu'au 17 avril, il n'y aura aucun vol entre la Turquie et la France.

Etats-Unis : tous les voyages en cours se dérouleront normalement. Tous les Français sur place ou qui arriveront avant l'entrée en vigueur de l'interdiction pourront continuer leur séjour normalement. Il n'y a aucun problème pour ceux qui sont sur place et il n'y aura aucune mise en quarantaine. Les compagnies aériennes Air France, Delta, United et American Airlines continueront d'opérer les vols vers les USA afin de ramener les Français.

La République tchèque ferme ses frontières aux voyageurs français : Le pays a décrété l’état d’urgence le 12 mars dernier pour 30 jours et fermé ses frontières aux voyageurs venant de 15 pays la France. 

Nombreux sont les pays à instaurer une mise en quarantaine de 14 jours à l'arrivée des voyageurs français : Comme au Liberia, en Uruguay, en Equateur, en Lettonie, au Niger. C'est aussi le cas en Tunisie, où les autorités locales ont imposé un auto-isolement à domicile de 14 jours, à partir de la date d’entrée en Tunisie, pour les voyageurs en provenance de France. 

La SNCF propose l'échange et le remboursement gratuits des billets jusqu'au 30 avril 2020.

Mise à jour : 13/03/2020
 
Dans son allocution télévisée du jeudi 12 mars, Emmanuel Macron a annoncé plusieurs mesures renforçant le dispositif de lutte contre la propagation du coronavirus sans toutefois annoncer le déclenchement du stade 3. Parmi les plus importantes : dès lundi 16 mars, les crèches, les écoles, les collèges, les lycées et les universités seront fermés « jusqu’à nouvel ordre »; un mécanisme « exceptionnel et massif » pour « protéger les salariés et les entreprises » va être mis en place ; les cotisations et des impôts dus en mars par les sociétés sont reportés.

 

Retrouvez le fil d'actualité Coronavirus sur Déplacementspros.com pour la journée du 13 mars 2020.

 

Annonce de la compagnie Air France par rapport aux restrictions de voyages aux Etats-Unis : "Air France adapte sa desserte des Etats-Unis à compter du 14 mars 2020. Air France a pris connaissance de nouvelles restrictions à l'entrée sur le territoire américain émises par le Department of Homeland Security (DHS) à compter du 14 mars 2020. Pour les journées du 12 et du 13 mars 2020, les vols de et vers les Etats-Unis se déroulent normalement.
Du 14 au 28 mars 2020 inclus, Air France prévoit de maintenir les dessertes d'Atlanta, Chicago, Détroit, Los Angeles, New York JFK, San Francisco et Washington. A ce stade, Air France est dans l'attente de précisions de la part des autorités américaines sur la possibilité de maintenir la desserte de Miami, Boston et Houston. Air France travaille avec ses partenaires KLM, Delta Air Lines et Virgin Atlantic à la mise en place d'un plan de continuité de la desserte des Etats-Unis pour ses clients au-delà du 28 mars 2020".

 

Le point en temps réel sur la situation aérienne liée au Coronavirus est disponible ici.


Mise à jour : 12/03/2020
 
Restrictions de voyage aux États-Unis
Les États-Unis ont interdit l'entrée sur leur territoire aux personnes ayant voyagé dans 26 pays européens de l'espace Schengen dans les 14 jours suivant leur arrivée. Cette mesure, destinée à endiguer la propagation du coronavirus, débutera le 13 mars et restera en vigueur au moins jusqu'au 12 avril 2020. La restriction ne concerne pas les citoyens américains, leurs parents ou les résidents permanents légaux.
 
L'espace Schengen comprend l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Danemark, l'Espagne, l'Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l'Islande, l'Italie, la Lettonie, le Liechtenstein, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Slovaquie, la Slovénie, la Suède et la Suisse. Le Royaume-Uni et l'Irlande ne sont pas concernés par l'interdiction.
 
Les compagnies aériennes sont susceptibles d'adapter leurs horaires de vol dans les prochains jours. La réduction de la demande risque d'aggraver les perturbations des vols entre les États-Unis et les destinations des pays concernés.
 
Le ministère américain de la sécurité intérieure a indiqué qu'il désignera des aéroports spécifiques pour les vols en provenance des pays européens touchés.
 
Mise à jour : 10/03/2020
 
Italie
Les autorités italiennes ont placé le pays sous contrôle, car le coronavirus se propage. Les restrictions sur les voyages et les rassemblements publics en vigueur dans le nord ont été étendues à l'ensemble du pays.
 
Le ministère britannique des affaires étrangères déconseille tous les voyages en Italie, sauf ceux qui sont indispensables. Les aéroports restent ouverts et les ressortissants étrangers peuvent partir sans restriction. Toutefois, les horaires des compagnies aériennes sont susceptibles de changer et de nombreux vols ont été annulés.
 
Mise à jour : 09/03/2020
 
Italie
Le ministère britannique des affaires étrangères déconseille désormais tous les voyages, sauf ceux qui sont indispensables, dans de grandes parties du nord de l'Italie, notamment Venise et Milan, en raison de l'épidémie de coronavirus qui sévit actuellement. 
 
Mise à jour : 04/03/2020

 
Plusieurs compagnies aériennes offrent désormais aux clients qui réservent un nouveau vol la possibilité d'effectuer des modifications ou des annulations sans avoir à payer de frais en raison de l'épidémie de coronavirus.
Si vous réservez en dehors de ces compagnies aériennes, nous vous conseillons d'opter pour un tarif flexible dans cette situation en pleine évolution.
 
Mise à jour : 02/03/2020
 
Les compagnies aériennes réduisent leurs services vers les pays touchés par l'épidémie de coronavirus.
Une liste complète des compagnies aériennes qui ont annulé des vols au-delà de la Chine est disponible ici.


 Mise à jour : 24/02/2020


D'autres pays imposent désormais des restrictions préventives en raison de l'épidémie de coronavirus en cours.
 
La Corée du Sud
La Corée du Sud a émis une alerte rouge car les cas de la maladie continuent d'augmenter. Cela pourrait entraîner une perturbation des services de transport public mais n'a pas d'impact sur les voyages internationaux pour le moment.
Plusieurs gouvernements ont émis des conseils aux voyageurs pour la Corée du Sud en raison de l'augmentation du nombre de cas. Les États-Unis conseillent aux voyageurs de faire preuve d'une prudence accrue, le deuxième niveau d'alerte le plus bas. Entre-temps, Singapour et le Royaume-Uni ont mis en garde contre les voyages non essentiels à Daegu et dans le comté de Cheongdo.
 
Italie
Des restrictions sont en vigueur en Lombardie, en Vénétie, dans le Frioul-Vénétie Julienne, au Piémont et en Émilie-Romagne, notamment la suspension des manifestations publiques et la fermeture d'écoles et de musées. Cette situation a des répercussions sur les transports publics.  À Milan, le gouvernement de la ville a fermé ses bureaux le 22 février et deux salons professionnels importants ont été suspendus en raison de préoccupations. La ville de Venise a suspendu les deux derniers jours de la célébration de son carnaval, qui devait avoir lieu les 24 et 25 février, en réponse à l'épidémie.
 
Le ministère britannique des affaires étrangères déconseille désormais tous les déplacements, sauf ceux qui sont indispensables, vers dix petites villes de Lombardie et une de Vénétie qui ont été isolées par les autorités italiennes. 
 
Singapour
Les responsables de la santé de plusieurs pays ont averti les citoyens d'éviter les voyages non essentiels à Singapour, en raison des inquiétudes suscitées par l'épidémie de coronavirus dans le pays. D'autres gouvernements étrangers pourraient mettre à jour leurs avertissements pour Singapour au fur et à mesure de l'évolution de la situation.  Cela pourrait également conduire les pays à limiter ou à interdire les déplacements des ressortissants de Singapour ou de ceux qui se sont récemment rendus dans le pays.


Mise à jour : 03/02/2020


De nombreux pays, dont les États-Unis, l'Australie et la Nouvelle-Zélande, imposent désormais d'importantes restrictions aux voyages. Comme il s'agit d'une situation en constante évolution, veuillez consulter votre conseiller voyages dédié pour obtenir les informations les plus récentes. Nous continuerons à émettre des alertes au fur et à mesure que les informations nous parviendront.


Mise à jour : 31/01/2020


Mise à jour de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) : Le 30 janvier 2020, l'OMS a déclaré que l'épidémie de coronavirus en cours était une urgence de santé publique de portée internationale (PHEIC). Cela indique que l'épidémie nécessite une réponse internationale coordonnée, principalement en raison de la possibilité que le virus se propage à des pays dont les systèmes de santé sont plus faibles et qui seraient mal équipés pour le contenir. Jusqu'à présent, tous les pays qui ont identifié des cas importés les ont contenus de manière appropriée. Dans un communiqué de presse publié après l'annonce, l'OMS a souligné qu'il ne devrait y avoir aucune restriction aux voyages ou au commerce et qu'elle continue à soutenir les efforts de la Chine pour lutter contre l'épidémie.