Retour au listing

NEWSLETTER FÉVRIER/MARS 2019 - INTERVIEW - Handicap au travail, une initiative expliquée par notre Directeur Général Johann SMITH

Depuis septembre 2018, Frequent Flyer Travel Paris – Reed & Mackay France a choisi d’accueillir au sein de ses effectifs un jeune apprenti d’Auteuil, Alexandre 20 ans, qui a rejoint les Services Généraux. A travers son interview, Johann Smith vous explique comment cette initiative a vu le jour. 

Comment est née l'idée d’accueillir Alexandre ?

Johann Smith : Grâce à une relation personnelle au sein de l’Agence, notamment avec l’un de nos plus anciens clients, notre Président et fondateur Marc Leidelinger. Alexandre a eu la chance d’intégrer le projet d’enseignement du Lycée technologique et professionnel Sainte Thérèse des Apprentis d'Auteuil ; un établissement exclusivement dédié aux enfants en difficulté, dans le but de les insérer professionnellement et donc socialement. Alexandre est un jeune homme de presque 20 ans, né avec un retard mental. C’est-à-dire qu’il apprend plus lentement qu'une personne normale. Toutefois, il n’en reste pas moins un jeune homme épanoui avec lequel les échanges sont possibles et constructifs. Notre objectif était de trouver un bon équilibre à la fois professionnel et éducatif, et de nous engager dans une démarche au bénéfice d’Alexandre. Il était important de traduire cette intégration par une valeur ajoutée tangible apportée à l’entreprise. Notre responsabilité nous imposait cette forme d’exigence, dans le respect d’Alexandre, de ses parents et de nos collaborateurs. Ceci a pu se faire grâce à l’approche pédagogique adaptée et initiée par les Apprentis d’Auteuil, et grâce aussi aux capacités rapidement identifiées chez Alexandre. Après différentes périodes de découvertes, un stage régi par convention en passant par des stages d’insertion, ce sont au total 3 années de découverte mutuelle qui ont débouchées sur un projet de CDI. 

Quelle fut la réaction de vos collaborateurs ?

Johann Smith : Nous communiquons beaucoup en interne sur la responsabilité sociétale de l’entreprise et donc celle de FFT PARIS – R&M FRANCE. Nos collaborateurs ont été heureux de voir leur entreprise s’inscrire dans cet objectif de recruter un collaborateur différent, et de lui offrir, en quelque sorte, une réelle perspective d’épanouissement au sein de notre Agence. Pour beaucoup, cela a semblé tout naturel car ce type d’initiatives s’inscrit dans nos valeurs historiques impulsées par notre fondateur Marc Leidelinger.

Comment s'est passée son intégration ?

Johann Smith : Pour évaluer les capacités d’adaptation d’Alexandre, nous avons d’abord organisé différents stages au sein de l’Agence. L’intégration a été préparée avec l’équipe des Apprentis d’Auteuil et ses parents. Nous avons adapté les différentes étapes au fur et à mesure de son temps passé au sein de notre équipe. Nous avons également développé des formulaires pour organiser et valider son travail et mis en place un planning adapté pour qu’il puisse être autonome sur le déroulé de sa journée.

Quelles sont ses missions au quotidien ?

Johann Smith : Alexandre a pour mission de vérifier la propreté des locaux, le contrôle et l’approvisionnement des stocks de consommables du bâtiment. Il s’occupe également de l’ouverture, de la distribution et du scan du courrier ainsi que de l’arrosage des plantes. 

Avez-vous constaté des progrès ?

Johann Smith : Il gagne en autonomie dans la réalisation de ses tâches et perd en timidité car il est en contact avec l’ensemble des collaborateurs. Il fait désormais partie intégrante de l’équipe FFT PARIS – R&M FRANCE et communique « une joie de vivre » aux collaborateurs qu’il rencontre. Alexandre est aussi un miroir et un repère pour chacun ; une source de positionnement et de questionnement pour les personnes de l’Agence.

Quels conseils donneriez-vous aux entreprises ?

Johann Smith : Il est essentiel de bien préparer l’intégration pour ce type de handicap, et d’y consacrer du temps. Le handicap doit être compris pour faciliter les interactions et les échanges avec l’ensemble de l’entreprise. Il faut également envisager de donner un rôle qui a du sens, aussi bien pour l’entreprise que pour le collaborateur handicapé. Cette démarche est impérative pour lui conférer une place et un statut à part entière. Pour le principe, il est également utile de rappeler que cette démarche vers l’embauche de collaborateurs handicapés correspond aussi à une obligation légale.