Retour au listing

NEWSLETTER SEPTEMBRE 2017 - INTERVIEW - Retrouvez l'interview portrait du mois !

Laurence Lubeigt fait partie de l’équipe historique Frequent Flyer Travel Paris. Impliquée et consciencieuse, elle a évolué au fil des années pour diriger aujourd’hui le plateau des conseillers en voyages d’affaires. Entretien avec une femme de caractère qui puise son expérience au plus près du quotidien de ses équipes.

Bonjour Laurence, quel a été votre parcours et depuis combien de temps travaillez-vous chez Frequent Flyer Travel Paris ?

Laurence Lubeigt : J’ai passé mon enfance à voyager aux quatre coins du globe et de la France. Je me suis donc naturellement dirigée vers les métiers du Tourisme et le hasard a fait que j’ai intégré la première école qui proposait un BTS Tourisme par alternance. C’était idéal, mes études me permettaient d’appliquer sur le terrain mes différents apprentissages et m’ont également permis d’intégrer le monde professionnel assez jeune (à 19 ans). J’ai rencontré ceux qui allaient devenir mes futurs collègues chez Frequent Flyer Travel Paris, en intégrant Rosenbluth International. Cela fait maintenant bientôt 20 ans que nous travaillons ensemble, avec le sentiment que nous sommes toujours aussi jeunes et dynamiques ! Enfin… surtout dynamiques J ! Et c’est bien entendu, mon éternelle jeunesse qui m’a permis d’évoluer au sein de l’agence pour arriver au poste que j’occupe aujourd’hui.

Quelles sont vos principales activités au quotidien ?

L. B. : Je gère un plateau d’affaires constitué actuellement d’une cinquantaine de personnes répartie en 7 équipes. Mon quotidien est très varié car il doit répondre aux besoins des équipes mais aussi faire le lien avec l’ensemble des différents services. Développer des projets, mettre en place de nouveaux process, améliorer les outils, implanter des nouveaux clients, accueillir les nouveaux collaborateurs tout en maintenant un équilibre constant des ressources et des besoins. Mais aussi permettre aux agents de grandir et d’évoluer le plus sereinement possible. En bref, un vrai casse-tête qui me convient parfaitement.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre travail ?

L. B. : La recherche de solutions et d’outils pour faciliter le quotidien de mes équipes. J’aime me sentir utile et ce poste me permet de faire avancer les choses dans le bon sens.

Quelle est l’anecdote la plus mémorable ou la plus drôle que vous ayez eue à vivre chez Frequent Flyer Travel Paris ?

L. B. : Elles sont bien évidemment nombreuses mais celle qui m’a le plus touché dernièrement, c’est un livre, écrit par une ancienne et fidèle cliente. Notre relation a été telle, qu’il semble que je lui ai inspiré d’une certaine façon, l’écriture de cet ouvrage. L’auteure puise certaines références directement dans ma façon de travailler, mes traits de caractères ou encore des expressions dont j’ai l’habitude. Elle utilise également mon nom de famille pour l’un de ces personnages. Alors outre le fait d’être particulièrement flattée, je précise que ce bouquin est génial ! « Une autre voix que la mienne » de Catherine Balance J Je peux vous assurer que vous ne serez pas déçu(e)s.

Découvrir ici

Quels sont les trois mots que vos collègues utiliseraient pour vous qualifier ?

L. B. : Directe, convaincante, drôle.

Quelles sont vos activités (ou loisirs) en dehors de votre travail ?

L. B. : Toutes les activités ou loisirs liés à la découverte du monde avec ma fille. Elle est une source d’inspiration quotidienne et me pousse à découvrir ou redécouvrir, toutes sortes d’activités comme le théâtre, les comédies musicales, les parcs d’attraction…
 
Quelles sont les qualités que vous admirez le plus chez les autres ?

L. B. : Le courage, la droiture et l’humour

Quel est votre plus grand rêve ?

L. B. : Permettre à ma fille de voyager à travers le monde entier pour découvrir notre diversité.

Qu’aimez-vous par-dessus tout ?

L. B. : Ma fille, naturellement.

Quelle est votre devise dans la vie ?

L. B. : « Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être, mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre » MARC AURELE